Reconnaissance de l’État Palestinien : le journal Le Parisien salue la détermination du maire de Bezons

Une fois n’est pas coutume, dans un article parue ce matin, le quotidien Le Parisien salue la détermination du maire qui est bien résolu à ne pas répondre à l’injonction de l’État. Alors que notre président des riches reste scandaleusement muet face aux nouveaux massacres commis par l’armée israélienne sur la bande Gaza, alors que ce même président s’acoquine avec le premier ministre d’extrême droite israélien, l’État  met en effet en demeure notre maire d’annuler la délibération prise par le Conseil municipal de Bezons le 14 février dernier en faveur de la reconnaissance de l’État palestinien.  

En restant de marbre devant les massacres commis sur la bande Gaza, Macron confirme son soutien à la politique d’apartheid de l’Israël.

« Il est hors de question que je retire cette délibération et j’accepte le risque d’aller jusqu’au tribunal administratif »,  précise Dominique Lesparre. Cet article donne également la parole à des Bezonnais qui soutiennent la décision du Conseil municipal de Bezons et font référence à notre banquet du 31 mars dernier. D’une pierre, deux coups. Merci au journal Le Parisien !

Nous assurons le maire de Bezons, notre ami,  de notre profonde solidarité et nous lui apportons notre total soutien dans la courageuse décision qu’il vient de prendre.

Pour lire l’article du Parisien, rendez-vous sur le blog de notre maire : https://dominiquelesparre.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=12297&action=edit

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s