LE BANQUET DE SOLIDARITÉ C’EST DEMAIN !!!

Si vous ne l’avez pas encore fait, dépêchez-vous !!! Quelques places sont encore disponibles pour le traditionnel banquet de solidarité avec le peuple palestinien organisée par notre association demain, samedi 31 mars à 19h – Espace Aragon. Entrée : 20 euros, buffet à volonté compris. 

Bulletin d’inscription ICI : Bulletin de réservation pour la soirée du samedi 31 mars 2018 – Copie

Banquet de solidarité : dernière permanence demain !

Attention !!!

Demain, dernière permanence pour venir vous inscrire au banquet de solidarité avec le peuple palestinien du samedi 31 mars.

Permanence : mercredi 28 mars de 15h à 18 h – locaux du LAB – 1 rue Kleber – Face au commissariat

La fiche d’inscription, en cliquant ici :  Bulletin de réservation pour la soirée du samedi 31 mars 2018 – Copie

Banquet West Bani Zaïd, il commencera en musique !

Le samedi 31 mars, pour son traditionnel banquet de solidarité avec nos amis Palestiniens,  en présence de Monsieur l’Ambassadeur de Palestine, l’association West Bani Zaid est très heureuse de vous annoncer qu’elle accueillera en première partie de cette soirée, un rendez-vous musical et festif de grande qualité :  Ahmad MIQDAD et son luth ! Instrument à cordes pincées le luth est d’origine persane et arabe. Il est en filiation directe avec le ud ou luth à manche court, instrument roi et légendaire de la musique arabe.  Ahmad MIQDAD nous donnera à voir et à entendre une démonstration de son savoir-faire, en musique et en chants en passant parfois au synthétiseur.  

Et si vous n’ êtes pas encore inscrits pour le banquet de West Bani Zaïd, dépêchez-vous !!!

Bulletin d’inscription ci-joint : Bulletin de réservation pour la soirée du samedi 31 mars 2018 – Copie

 

C’est le samedi 31 mars à 19h, espace Aragon. 20 euros par personne, buffet à volonté compris et soirée dansante.

31 MARS, A BEZONS POUR LA PALESTINE !

Cette année, de nombreuses manifestations culturelles pour le 70ème anniversaire de la création de l’État d’Israël sont annoncées en France. Nous ne pouvons qu’être  choqués de voir notre pays, la France, prêter la main à la gigantesque opération de propagande d’un régime de colonisation, d’oppression et d’apartheid qui foule délibérément le droit international, tout en présentant une façade attractive avec l’aide de diplomates de toutes sortes.

Depuis plus de 70 ans, les Palestiniens appellent à la reconnaissance de leur histoire et de leurs droits. Leurs droits à l’Humanité et à l’existence sur leur terre. Depuis 70 ans ces droits sont niés. Occupation, bouclages, violences, massacres, expulsions, annexion, apartheid… forment le quotidien de tout un peuple. Depuis 70 ans, la Nakba, la catastrophe de 1948, continue, sous le regard, au mieux gêné, au pire complice de la communauté internationale.

Participer au banquet de West Bani Zaïd le samedi 31 mars, à Bezons, sera aussi un moment important pour conduire nos prochaines initiatives en faveur de la Palestine.  Vous pouvez encore vous y inscrire (bulletin ci-joint) . Vous pouvez aussi vous inscrire lors des permanences les mercredi 21 et 28 mars après-midi dans les locaux du LAB, rue Kléber à Bezons.

CLIQUEZ ICI : Bulletin de réservation pour la soirée du samedi 31 mars 2018 – Copie

 

Salah Hamouri : le scandale continue

La prolongation pour quatre mois de la détention administrative de Salah Hamouri prononcée par Avigdor Liberman, le ministre israélien d’extrême droite de la Défense, a été connue dans la matinée du 26 février. Cette incarcération totalement arbitraire est toute aussi scandaleuse que le silence du gouvernement français.  Ce silence est indigne de la France, il signifie que notre gouvernement soutient l’injustice la plus absolue du gouvernement israélien.

Concernant la situation de notre ami Salah Hamouri, le gouvernement français espère , à défaut d’agir…pour ne pas contrarier l’ami Bibi de Macron

Parfaitement inacceptable, cette prolongation de quatre mois elle renvoie cruellement la France à ses responsabilités. Comment se fait-il, en l’absence de toute charge à son encontre, qu’il n’ait pas été possible d’obtenir au minimum sa libération au terme de six mois de détention arbitraire ? C’est qu’en réalité, malgré plusieurs déclarations officielles, le président de la République est resté dans une logique par laquelle il s’interdit toute pression réelle sur Israël. On reste dans le « deux poids, deux mesures », de règle dès qu’il est question d’Israël. Une fois de plus nous est apportée la preuve qu’une telle logique, conduite au nom de l’illusoire nécessité de maintenir le dialogue, ne fait que conforter la politique extrémiste des dirigeants israéliens. Avec pour résultat une humiliation pour la France.

Défendre Salah Hamouri, citoyen français et Palestinien de Jérusalem, demande d’exiger avec force sa libération, ce que s’est gardé de faire le ministre des Affaires étrangères lors du débat de jeudi dernier à l’Assemblée nationale. Défendre Salah c’est aussi mettre ouvertement sur la table la question des sanctions contre les violations du droit à Jérusalem et la politique de harcèlement et d’épuration ethnique menée à l’encontre de ses habitants.

Avec les députés et sénateurs communistes, avec L’AFPS, avec la Ligue des Droits de l’Homme, notre association  se tient aux côtés de Salah et de sa famille, et appelle ses partenaires à renforcer la pression pour qu’enfin le gouvernement et le président de la République jouent tout leur rôle pour la libération de notre compatriote. Lui qui nous fait vivre de si près la situation insupportable que les forces d’occupation israéliennes font subir au peuple palestinien.