2017, nos vœux de Paix pour les peuples Palestiniens et israéliens.

Les membres du bureau de l’association West-Bani-Zaïd  adressent  leurs meilleurs vœux pour la nouvelle année à tous les adhérents de l’association, à tous ses  amis et à toutes les personnes éprises de liberté, de justice et de paix. Puisse la nouvelle année apporter liberté, paix et justice au peuple de Palestine et d’Israël.

affiche_paix_en_palestine_m

En approuvant la Résolution 181 qui recommande le partage de la Palestine en un État israélien, un État arabe et une tutelle internationale pour Jérusalem, le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations Unies ouvrait la porte à une injustice dont les conséquences terribles se font toujours sentir  aujourd’hui 70 ans après. Faisant de l’occupation de la Palestine par l’Israël, le plus long conflit de l’époque contemporaine. Mais le crépuscule de l’année 2016 voit le conflit israélo-palestinien revenir sur le devant de la scène, avec le vote de la résolution 2334 par le Conseil de Sécurité et le discours-bilan de John Kerry à charge contre l’État hébreu.

colonisation-de-1946-a-nos-jours

Le 23 décembre dernier, le Conseil de Sécurité a adopté, pour la première fois depuis de longues années, une résolution relative au conflit israélo-palestinien qui appelle à la cessation immédiate de la construction de colonies de peuplement en Cisjordanie. Le texte a obtenu 14 votes favorables et a surtout bénéficié de l’abstention américaine, alors même que la délégation onusienne des États-Unis est connue pour le soutien indéfectible qu’elle apporte habituellement à Israël, usant systématiquement de son droit de véto dès lors que l’intérêt de son partenaire historique est en jeu. Pour la première fois depuis 1979, l’administration israélienne est ainsi rappelée au respect du droit international qui, à l’article 49 de la section IV de la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, précise que « la puissance occupante ne pourra procéder à la déportation ou au transfert d’une partie de sa propre population civile dans le territoire occupé par elle. ».

2231810217_1

Les sympathisants de la cause palestinienne et les partisans du respect du droit, de la justice et de la liberté ne peuvent que se réjouir de ce vote, qui a le mérite de mettre fin au mutisme total de la communauté internationale sur ce conflit depuis 2009, quand le Conseil de Sécurité avait adopté un texte condamnant l’opération « Plomb durci » meneé à Gaza par l’armée israélienne, opération qui fit plus de 2000 morts parmi les civils palestiniens  Mais il faut rappeler que l’Israël conduit toujours un  accroissement phénoménal du nombre de colons installés en Cisjordanie (près de 600 000 aujourd’hui, deux fois plus qu’en 2009!), la poursuite du blocus sur Gaza et l’intensification de la politique d’apartheid à l’encontre des populations arabes. En 2017 notre combat pour la cause palestinienne  continue plus que jamais !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s