Vous devriez avoir honte Monsieur Valls !

Parmi les habitués du dîner annuel du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives) figuraient Bernard Cazeneuve, Jean-Yves Le Drian, Jean-Jacques Urvoas, Najat Vallaud-Belkacem et Jean-Marie Le Guen. À droite, tous les candidats à la primaire, déclarés ou non, étaient là : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé, Hervé Mariton, Nathalie Kosciusko-Morizet et Nadine Morano et…le 1er ministre Valls qui était censé y représenter F.Hollande retenu ailleurs. Manuel Vall devait donc y lire, à sa place, le discours prévu. Mais celui-ci s’est permis une entorse au protocole et n’a pas pu résister à y apporter sa touche personnelle et là…boum ! Ça dérape  !

En effet, le Premier ministre y a proposé une bien singulière typologie, je cite, « Il y a la haine d’Israël, il y a l’antisémitisme, et il y a l’antisionisme, c’est-à-dire tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël ». Le chef du gouvernement, sous les applaudissements de ses ministres et de tous les candidats à la primaire à droite, vient d’assimiler l’antisionisme à l’antisémitisme et à la haine d’Israël. Honteux ! En se livrant à cet odieux amalgame, le Premier ministre emboîte le pas à tous ceux qui, du CRIF à Benjamin Netanyahou, tentent de faire taire celles et ceux qui, à juste titre critiquent la politique du gouvernement israélien. Pire encore, il alimente, de la plus ragoutante manière qui soit, l’idée selon laquelle soutenir les droits du peuple palestinien équivaut à délégitimer l’État d’Israël.

auschwitz-tl

Monsieur Valls, l’antisémitisme c’est ça ! C’est ce qui a conduit à l’extermination de millions de juifs par le régime nazis et ses alliés.

C’est aussi une insulte pour toutes celles et tous ceux, juifs et non-juifs, qui se battent pour les droits du peuple palestinien et contre la politique colonialiste et d’apartheid du gouvernement d’extrême droite d’Israël. La lutte contre l’antisémitisme, comme contre toutes les formes de racisme, exige des pouvoirs publics qu’ils s’abstiennent d’alimenter des discours mensongers qui ne peuvent qu’alimenter haines et conflits.

A Palestinian man looks out over destruction in part of Gaza City's al-Tufah neighbourhood as the fragile ceasefire in the Gaza Strip entered a second day on August 6, 2014 while Israeli and Palestinian delegations prepared for crunch talks in Cairo to try to extend the 72-hour truce. The ceasefire, which came into effect on August 5, has brought relief to both sides after one month of fighting killed 1,875 Palestinians and 67 people on the Israeli side. AFP PHOTO / MAHMUD HAMS

Monsieur Valls, le sionisme c’est ça ! la colonisation des territoires palestiniens ou bien encore les bombardements de l’armée israélienne sur Gaza : 29 jours de bombardements en 2014, 1900 morts !

Et Valls devrait se souvenir d’une chose : si l’antisémitisme est un délit, l’antisionisme reste et demeure une opinion. Et il devrait aussi se souvenir, tout comme les membres du CRIF, que l’antisémitisme, que nous condamnons avec la plus grande fermeté, a conduit à l’extermination de millions de juifs par les nazis.

ob_05dda41dab4756b9b317643b2328fd52_dscn06601

Et l’antisionisme c’est ça : dénoncer le régime d’apartheid que l’Israël impose aux Palestiniens.

L’antisionisme c’est dénoncé et combattre « l’œuvre » des sionistes qui annexent les territoires palestiniens qu’ils repeuplent immédiatement de Juifs, qui multiplient les colonies, qui arrachent les oliviers plantés par les paysans palestiniens, qui applaudissent aux massacres des populations civiles de Gaza, qui soutiennent l’emprisonnement massifs d’innocents, qui confondent résistance et terrorismes ou bien encore qui aspirent à faire vivre des millions de palestiniens derrière un mur… Alors Monsieur Valls, comme le chantait Jacques Brel en s’adressant aux Flamants, « et si certains se taisent, et bien tant pis pour eux. Moi, je persiste et signe, Monsieur, je m’appelle PALESTINE ».

L’antisémitisme se définit comme le racisme à l’encontre des juifs. L’antisionisme, comme l’opposition au « mouvement politique et religieux visant à l’établissement puis à la consolidation d’un État juif en Palestine ».  Pourquoi entretenir l’amalgame entre ces deux termes Monsieur Valls ? Quelque soit votre but, il est très malsain !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s